[/Played]

A la poursuite de ses rêves numériques…

Plus con que moix? Pas possible!

leave a comment »

La Règle du jeu, site de la revue dirigée par BHL, publie aujourd’hui un magnifique article de Yann Moix, intitulé Aucune excuse!. L’auteur, connu pour Podium, remercie avec une difficultée non dissimulée, la Suisse pour avoir donné gain de cause au cinéaste:

« Il ne faut jamais désespérer. Même avec la Suisse, qui est finalement moins décevante que prévu. Je remercie les Suisses. Je remercie la Suisse. Elle aurait pu éviter d’être ridicule, mais il faut se réjouir à présent. Le temps des insultes est révolu. Le temps de la joie est venu. Nous n’oublierons jamais que la Suisse a fait du mal pour rien à Polanski. Nous n’oublions pas maintenant qu’elle vient de lui faire du bien. Nous aurions aimé que la Suisse soit intelligente avant. Nous sommes heureux malgré tout qu’elle soit intelligente après. Je ne présente aucune excuse à la Suisse car la Suisse n’a pas d’excuse. Je ne lui adresse aucune félicitation. Mais je remarque qu’elle a enfin débourré. Qu’elle a compris qu’elle devait voir un psy. C’est un début. Un début d’intelligence et de maturité. La Suisse progresse. C’est bien. Un jour, nous pourrons sans aucun doute lui serrer la main. Car elle devient humaine. Quant à Roman Polanski, je veux qu’il profite de ses mouvements libres pour vivre. Respirer. Être heureux. Faire des films. »

Outre une certaine forme d’arrogance mal placée, cet article se distingue par sa pauvreté d’écriture: d’un niveau CP rageux ou écrit à la va-vite sur le rebord des chiottes, mais pas plus!

Un paragraphe de médiocrité brute qui, avec quelques mots de moins, aurait eu sa place sur Twitter. Cela eut-été mieux, aussi bien pour la réputation de l’auteur que pour la presse française.

En effet, comment, même sur un site comme La Règle du jeu,  peut-on lire des articles d’un si faible niveau intellectuel, humain et littéraire ?

Après tout, l’homme s’était déjà exprimé dans la même revue sur le cas Polanski avec une plume et une audace à faire rougir Brice Hortefeux et ses auvergnats.

« Il crée la polémique le 1er février 2010 en publiant un extrait de son prochain livre «La Meute» dans la revue La Règle du Jeu sous le titre «J’aime Polanski et je hais la Suisse», en traitant la Suisse de «pute», de «Gestapoland» et de «pays inutile», «nul» et «fondamentalement antisémite», puis un jour plus tard dans le journal Le Matin ses citoyens de «mous salauds».  » Wikipédia

On apprend sur sa page Wikipédia que Le Point le compare à Tarantino. C’est pas sympa pour Quentin! Heureusement, il est précisé que Télérama le considère comme « un écrivain médiocre et un mauvais cinéaste ». Le juste retour aux choses, merci Télérama !

Au même titre que Polanski est libre de tout mouvement en Suisse en raison de la célébrité, Yann Moix est libre de tout écrire en raison de sa pseudo-semi-célébrité.

Et pour reprendre ce cher auteur qui, je le remercie, m’a grandement inspiré aujourd’hui: « Quant à Yann Moix, je veux qu’il profite de ses mouvements libres pour vivre. Respirer – il en aura besoin. Mûrir. Fermer sa gueule. » Et ça c’est de moi.

Written by Piki

12 juillet 2010 à 17:33

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :